CPCP Centre Permanent
pour la Citoyenneté et la Participation

ASBL d’Éducation Permanente reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles

 
Vous êtes ici : Accueil Publications L’obsolescence programmée : Portrait robot.

Publications : Études et Prospectives

L’obsolescence programmée : Portrait robot.
Collection "Au Quotidien"
Analyses
L’obsolescence programmée

Qui n’a déjà pas fait l’expérience d’un appareil électroménager qui tombe en panne peu de temps après la fin de la garantie légale ? Certes, cela peut arriver. Quand c’est occasionnel, on appelle ça de la malchance. Quand, à plus grande échelle, cela devient fréquent voire récurrent, ce n’est plus de la malchance, ni une coïncidence. Cela relève d’une stratégie économique et commerciale.

Les appareils électroménagers de nos parents et grands-parents avaient une durée de vie bien plus longue que les appareils actuels. Il n’était pas rare de conserver certains appareils plus de 20 ans. Aujourd’hui, le cap des 10 ans tient déjà de l’exploit. Pourquoi ? Est-ce la conséquence des avancées technologiques ? L’électronique, toujours plus présente dans les appareils, les rendrait-elle plus fragile ? On peut effectivement reconnaître que les composants électroniques, toujours plus miniaturisés, sont plus sensibles aux chocs, aux variations de température, aux champs électromagnétiques… que des composants purement mécaniques. Mais cela n’explique pas tout.

Consommation
décembre 2013
Michel Dejong
consommation, gaspillage, technologie

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, cela marque votre accord avec l'emploi de cookies sur ce site. En savoir plus

J'ai compris

Ce site emploie des cookies afin d'enregistrer des paramètres et faciliter votre navigation.

Aucune des données collectées dans ces cookies ne sera utilisé dans un but de prospection ni ne sera diffusé à un quelconque organisme tiers.