CPCP Centre Permanent
pour la Citoyenneté et la Participation

ASBL d’Éducation Permanente reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles

 
Vous êtes ici : Accueil Publications Réduire les pics de pollution dus au traffic motorisé : des transports en commun gratuits ?

Publications : Études et Prospectives

Réduire les pics de pollution dus au traffic motorisé : des transports en commun gratuits ?
Collection "Au Quotidien"
Analyses
pics_pollution

A certaines périodes de l’année, un nuage grisâtre semble recouvrir les agglomérations concentrant logements, activités économiques, loisirs… L’air de ces zones, en plus des composants habituels, contient différents polluants qui peuvent affecter notre santé : dioxyde d’azote (NO2), de soufre (SO2), monoxyde de carbone (CO) et des composés organiques volatiles.
A cela s’ajoutent encore des particules fines provenant de processus de combustion, tels que freins, pneus sur la route, moteurs diesel… A titre d’exemple, le trafic automobile représente 91% des émissions de CO et 89% des émissions d’hydrocarbures ; les émissions de chauffage, 70% des émissions de CO2. L’industrie, quant à elle, rejette principalement solvants et particules fines. Il est difficile de quantifier la part de chaque processus dans la formation de pics de pollution. En effet, chacun contribue au développement d’une part de plusieurs éléments nuisibles. Quoi qu’il en soit, pareil cocktail de polluants ne peut qu’être dommageable pour la santé et l’environnement.

mars 2008
Philippe Dreye
environnement, transports, santé

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, cela marque votre accord avec l'emploi de cookies sur ce site. En savoir plus

J'ai compris

Ce site emploie des cookies afin d'enregistrer des paramètres et faciliter votre navigation.

Aucune des données collectées dans ces cookies ne sera utilisé dans un but de prospection ni ne sera diffusé à un quelconque organisme tiers.